VERRIER (de BOULZAT)
blason de la famille Verrier
D'argent à deux léopards de gueules l'un sur l'autre.
Ce blason est visible dans l'église de Pleuville .
La seigneurie de Boulzat, alias Bonnezac, dont ils tirent leur nom, vient d'un petit village, aujourd'hui déserté, de la paroisse d'Epenède.

- du VERRIER Raymond, qui épousa Anne de Salles.
- du VERRIER François. Il épousa Anne du Puy.
- du VERRIER Jacques, qui épousa le 26 mai 1599, Madeleine Gérard.
- du VERRIER Louis. Il épousa le 28 juillet 1624, Louise Dexmier.
- du VERRIER Louis, fut propriétaire, en 1643, à Pleuville.
Il épousa le 8 février 1669, Marie Pignouneau. (Simon des Coustures)
- du VERRIER Jean. Il passa, en 1709, divers actes.

- du VERRIER de BOULZAT Pierre-Jacques, chevalier, seigneur de Gorce en partie (Pleuville), la Bussière (Pleuville), et Pleuville.
Le marquis Jean d'Asnières lui avait vendu le fief de Gorce, en viager, contre 7000 livres par an, par acte du 27 septembre 1787.
D'argent à l'aigle de vair.
(Rietstap)

Il y a un blason, au château de Gorce, sur la tour d'escalier (du XVIème siècle), qui est chargé d'une aigle. Peut-être est-celui de la famille du VERRIER, à moins qu'il ne s'agisse d'une aiglette des Fontlebon, premier seigneur connu de ce fief.
blason de la famille Verrier de Boulzat
Il vota avec la noblesse d'Angoumois, aux Etats Généraux de 1789, et n'émigra pas à la Révolution, achetant, au contraire, de nombreux biens nationaux.
Il devint maire de Pleuville, pendant pendant la Révolution, et le resta jusquà son décès, en 1829.
Il épousa Thérèse Corderoy.
Il laissa à ses enfants, une fortune évaluée à plus de 200000 francs.
Il avait eu sept enfants, dont :
  1) Marie Catherine, née en 1776, et décédée en 1834. Elle épousa en 1794, le général Charles-Barthélémy de Saint-Fief.
2) Nicolas-Auguste, né en 1781, et décédé en 1860.
Il fut maire de Saint-Maurice de Gençay (Vienne), et hérita du château de Gorce.
3) Antoine, qui épousa Aimée Desmier du Roc. Il hérita de Pleuville.
Ils eurent une fille :
  a) Thérèse Philippine, qui épousa Louis Hercule de Maumillon, (né le 4 novembre 1802), fils de François, seigneur de la Paillerie, et de Françoise Radegonde Louise Deputiers-Latreille.
Ils eurent pour fille :
  a) Marie-Anne-Séraphine, (alias Marie-Radegonde-Séraphine, pour Beauchet-Filleau), née en 1847, qui épousa Jean-Joseph Favre d'Echallens, ancien officier de la Garde Royale, à qui elle porta Pleuville. (Beauchet et Filleau le nomme Louis-Paul).
Elle fut marraine d'une des deux cloches de Pleuville.
Elle décéda au château de la Paillerie, le 18 mars 1874

- du VERRIER Jacques, écuyer, seigneur de Malletard, épousa Jeanne de Singarreau.

- du VERRIER de BOULZAT Marie, épousa vers 1730, François Guiot, seigneur de la Carte.

- du VERRIER de BOULZAT Jean-Louis, chevalier, seigneur de Boulzat, épousa en premières noces, Thérèse Bourdier; puis en secondes noces, le 26 juin 1786, à Civray (Vienne), Marie-Bénigne-Constance Fradin de Belabre, fille de Charles-François-Marie, écuyer, seigneur de Belabre, et de Françoise-Denise Presle du Plessis. (Elle décéda en 1837).

- du VERRIER de BOULZAT Antoine.
Il épousa Marie Prévost de Maisonnay, et eut pour enfant, au moins :
  1) Noémie, alias Françoise-Marie (Beauchet-Filleau) qui épousa le 8 novembre 1825, (alias 8 décembre - Beauchet-Filleau), à Saint-Martin l'Ars (Vienne), Marie-Valentin Fradin de La Renaudière, précepteur à Gençay, fils de François-Augustin, et de Marie-Louise-Rose Petit.

- du VERRIER de BOULZAT, demoiselle.
Elle épousa N. Bourdier, et eurent pour enfant, Eugène, qui épousa Marie-Valentine Fradin de la Renaudière.


(*1) - du VERRIER de BOULZAT Auguste, épousa en 1846, à la Merveillère (Thuré - Vienne), Marie-Charlotte Fremond de La Merveillère, fille de Louis-Antoine-Henri, et de Louise-Gillette de Chaumont.
Il acheta en 1820, les bâtiments de l'ancienne abbaye de La Réau (Saint-Martin l'Ars - Vienne), en 1820.
Il y décéda, le 5 août 1885, sans postérité.

- Jacques Dumont : Pleuville, extraits de l'article de l'ouvrage Châteaux, manoirs et logis de la Charente. (Association Patrimoine)
-
Nobiliaire de la Généralité de Limoges : Simon des Coustures.
- Beauchet-Filleau : Dictionnaires des familles de l'ancien Poitou.
(*1) - Renseignements généalogiques aimablement fournis par Monsieur Tugdual Le Rouge de Guerdavid.
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire