VIGIER de LA PILE

Blason de la famille Vigier, branche de la Pile
D'argent à trois fasces de gueules.
d'Hozier).

Famille de juristes dont plusieurs furent avocats.
Seigneurs du Roc (Mouthiers sur Boëme), de la Pile (Champmillon), de Baucaire (Saint-Amant de Nouère), et du Planson (Saint-Simeux).
Cette famille fut maintenue noble n 1669, sur titres de 1519, puis à nouveau en 1669 sur titres de 1505.
Elle obtint des preuves pour Saint-Cyr en 1726, et pour les Ecoles Militaires en 1777.

I) VIGIER Jacques, écuyer, gradué ès droits.
Il acheta le lieu de la Pile en Champmillon, de Jean Martin, seigneur d'Andreville en Saint-Cybardeaux.
Il épousa Catherine Normand, et en eut au moins :

II) VIGIER Pierre, écuyer.
Il épousa le 15 août 1577 Lucrèce Terrasson, fille de Jean, écuyer, sieur du Roc, paroisse de Mouthiers, et de Marguerite Sanguin.
Il eut le fief d'Andreville en Saint-Cybardeaux, de sa mère qui l'avait acquis en commun avec son second mari Edouard Davisson, sieur de Grignols.
Ils eurent pour enfants, au moins :

III) VIGIER Jean, écuyer, avocat au parlement de Paris.
Ce fut lui qui fit imprimer vers 1650 "les Coutumes d'Angoumois". Il eut un fils unique :

IV) VIGIER Jacques, écuyer, sieur de la Pile, (Champmillon) avocat au parlement de Paris.
Par arrêt du conseil d'état rendu contradictoirement le 2 septembre 1669, il fut maintenu dans sa qualité de noblesse et d'écuyer.
Il prépara dès 1659 une seconde édition des Coutumes de l'Angoumois, qu'il ne put publier avant sa mort arrivée en 1698.
Il paraît avoir épousé en 1643 Madeleine Musset, enterrée à Champmillon le 24 octobre 1708, âgée de 87 ans.
De son union naquirent au moins :
  1) Jacques, qui suit.
2) Pierre, écuyer, sieur de Beaucaire (Saint-Amant de Nouère).
Le 12 février 1699, il fut maintenu dans sa noblesse, avec son frère, par ordonnance du commissaire départi dans la généralité de La Rochelle.
Il épousa en 1688 Marie Aigron, veuve de François Lambert, sieur de Cesseau, et fille de Pierre, écuyer, sieur de Combizan, de Saint-Simon et de Plançon (Saint-Simeux).
Le 16 décembre 1688, Pierre fit dresser un état des lieux des bâtiments de Planson. (Jean-Paul Gaillard et Bruno Sépulchre).
De leur union naquit au moins :
  a) Godefroy, écuyer, sieur de Plançon (alias Planson).
Il épousa le 14 avril 1713, Françoise Marie de Garoste, fille d'Elie, sieur du Roule, et de Paule Gautier.
Ils eurent une postérité.
b) peut-être Simon, écuyer, qualifié de seigneur de Planson, qui épousa le 11 juin 1750 Catherine Rullier, de la paroisse de Saint-Estèphe.

V) VIGIER Jacques, écuyer, sieur de la Pile.
Le 12 février 1699, il fut maintenu dans sa noblesse, avec son frère, par ordonnance du commissaire départi dans la généralité de La Rochelle.
Il épousa en 1684 Elisabeth Préveraud de Nitrat.
Il décéda le 3 avril 1721, et sa femme le 10 octobre 1700.
De cette union naquit au moins :
 

VI) VIGIER François, écuyer, sieur de la Pile, avocat au parlement.
Il naquit le 24 mai 1687 et fut baptisé dans l'église de Champmillon, le 18 août, et eut pour parrain Elie François Marron, écuyer, et pour marraine Léonord VIGIER.
Ont signés : Léonord VIGIER, F Maron, Boyvin, prêtre curé de Champmillon.
Il publia la seconde édition des "Coutumes", et fut l'auteur de 'l'Histoire de l'Angoumois".
Il épousa le 25 avril 1714 Marie-Jeanne Pigornet, fille de Philippe, célèbre avocat à Angoulême.
De cette union naquirent 13 enfants, tous baptisé à l'église Saint-Paul d'Angoulême.:
 

1) Philippe, écuyer, seigneur de la Pile, né en décembre 1715.
Philippe de Corgnol, écuyer, seigneur de Glanges, fut témoin à son mariage en 1749.
2) Madeleine, née en 1717.
3) Bernard, né en juin 1718.
4) Godefroy, né en avril 1719.
5) Jeanne Elisabeth, née en 1720.
6) Jacquette, née en 1722.
7) Marguerite, née en 1723.
8) Marie, née en 1724.
Est-ce elle, qui nommée Marie Jeanne, épousa Jean Jacques Navarre, écuyer, gendarme de la garde du roi.
Par son mariage, elle lui apporta la Pile, qu'ils habitaient encore en 1778.
9) François, écuyer, né en novembre 1725.
10) Philippe, né en août 1728.
11) Bernard Jacques, né en 1729.
12) Jacquette Ursule, née en 1731.
13) Marie Philippe, née le 10 mars 1733.

François décéda le 4 avril 1743, et fut enterré dans l'église de Saint-Paul d'Angoulême. Furent présents : B. VIGIER des Brions, F. Lessac, Civadier, curé de Saint-Paul.

- Henri Jougla de Morenas : Grand Armorial de France.
- Laurent Maurin : article sur la Pile (Champmillon), dans châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente; Editions Bruno Sépulchre.
- François Alexandre Aubert de La Chesnaye Desbois.

- Jean-Paul Gaillard et Bruno Sépulchre : article sur Planson (Saint-Simeux), dans châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente; Editions Bruno Sépulchre.
-
Abbé Tricoire: Le château d'Ardenne.
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire