VIGIER
de SAINT-MATHIEU

blason de la famille Vigier de Saint-Mathieu
 
autre blason de la famille Vigier de Saint-Mathieu
 
autre blason de la famille Vigier de Saint-Mathieu
D'azur à trois fasces d'or.
(Abbé André LECLER : Généalogie de la maison de Lambertie - 1895)
"On les trouve aussi sculptées sur la porte de l'église de Saint-Mathieu, que la famille de VIGIER de SAINT-MATHIEU avait fait construire en 1486.
 
D'azur à la croix ancrée d'argent.
(Abbé André LECLER : Généalogie de la maison de Lambertie)
 
Parti au 1 d'azur à trois fasces d'or; au 2 coupé d'azur à trois bandes d'argent et d'azur à la croix d'argent.
(Abbé André LECLER : Généalogie de la maison de Lambertie)


- VIGIER Gérard, damoiseau, seigneur de Saint-Mathieu (Haute-Vienne).
Le 30 novembre 1373, fit foi et hommage à Louis, vicomte de Rochechouart, pour sa terre de Saint-Mathieu. (André LECLER)

- VIGIER Jean, épousa N.; dont il eut : (abbé Joseph NADAUD).
  1) Jean, écuyer, seigneur de Saint-Mathieu, en 1481.
2) Jeanne, qui épousa le 17 février 1481 Guillaume de Conan, écuyer, fils de Thibaud et d'Agnès de Maumont.

- VIGIER Jacques, écuyer, était seigneur de Saint-Mathieu, en 1481. (André LECLER)

- VIGIER de SAINT-MATHIEU Gérald, écuyer, seigneur de Reilhac.
Il épousa vers 1580, Louise de Bermondet.

- VIGIER de SAINT-MATHIEU Antoine, seigneur de Saint-Mathieu, chevalier de l'Ordre du Roi,
Il épousa Jeanne de Pierrebuffière.
Il décéda sans enfants, et sa veuve se remaria en 1595 avec Paul de Tournemire, qui devint alors co-seigneur de Saint-Mathieu. (André LECLER)

- VIGIER de SAINT-MATHIEU N., eut pour enfants :
  1) Antoine, qui suit.
2) Charles, qualifié vicomte de Saint-Mathieu, seigneur de Châteaurocher (Maisonnais - Haute-Vienne), Forge, Sainte-Souline, Rhingere, Boismenard, la Gisardière et Montourmois.
Il fut assassiné en 1616.
Il avait épousé Isabelle Doyneau. Cette dernière testa en 1637.
De cette union était née une fille unique :
  a) Elisabeth, qui épousa le 16 juillet 1624, Henri, comte de Bonneval. (décédé en 1656).
Elle testa le 5 mai 1634, et décéda en 1635.

- VIGIER de SAINT-MATHIEU Antoine, écuyer, sieur de Mas-Marteau, la font d'Alloue, la Pacaudie et la Salmondie (Enclave de Négrat).
Il épousa Jeanne de Regnier (alias Resnier), et demeurait au lieu noble de Mas-Marteau.
Ils firent une vente le 21 février 1619, à Jean de Javerlhac et à Jacques de Conan. (Papiers de la maison de Conan).
En 1620, il paya 35 livres pour le rôle de la répartition (somme totale 4500 livres). (Dr. de LA PORTE).
Etant veuve, elle fut chassée de sa maison du Pavillon (Alloue), par Henri II de Bonneval. En 1634, la cour ordonna l'arrestation d'Henri de Bonneval, baron dudit lieu, et lui défendit de troubler Jeanne de Reignier dans la possession de la maison du Pavillon.
Antoine et Jeanne eurent pour enfants :
  1) Jacques, qui suit.
2) René, qui fut baptisé le 4 janvier 1618, âgé de 18 mois. Il eut pour parrain René de Châteauvieux. (Jean REYRAT).

- VIGIER de SAINT-MATHIEU Jacques, seigneur de Mas-Marteau.
A. GOUGET, dans l'armorial du Poitou donne la définition suivante pour le blason de la famille VIGIER de SAINT-MATHIEU, seigneur du Mas-Marteau :
D'azur à la croix ancrée d'argent, à cinq bandes de même.
Il semblerait que cette définition soit incomplète.
Il épousa Jeanne Marie Meschinet, fille de Jean, alias Charles, écuyer, seigneur des Juteaux, gouverneur de la ville et du château de Bressuire; et de Marie Jaudonnet.
Le 11 juillet 1649, ils furent parrain et marraine lors d'un baptême à Alloue. (Registres paroissiaux d'Alloue - Communication de M. l'Abbé BUREAU).
Il décéda le 24 septembre 1657. (Registres paroissiaux d'Alloue - Communication de M. l'Abbé BUREAU).
Le 23 février 1661, elle déclara devant notaire, en présence de Clément Daugeras, les dégâts causés au Mas-Marteau, par un orage. (Archives départementales de la Charente).
En 1661, elle fut marraine à Alloue, de Jeanne Marie Daugeras, fille de Clément Daugeras. (Archives départementales de la Charente).
Elle se remaria le 7 janvier 1665, avec Pierre Garnier, écuyer. (Archives départementales de la Charente et Armorial du Poitou d'Alcide GOUGET).
En 1667, elle fut maintenue dans sa noblesse, avec son fils Charles.
De cette union était né :

- VIGIER de SAINT-MATHIEU Charles, né en 1656, écuyer, seigneur du Mas-Marteau (Confolens) et du Pavillon (Alloue).
Il fut baptisé le 11 février 1657. (Registres paroissiaux d'Alloue - Communication de M. l'Abbé BUREAU).
En 1661, il fut parrain à Alloue de Charles Daugeras, fils de Clément Daugeras. (Archives départementales de la Charente).
Il fut maintenu dans sa noblesse, en 1667, avec sa mère Jeanne Marie Meschinet.
Il épousa Marguerite de Raymond, et eurent pour enfant :

- VIGIER de SAINT-MATHIEU Charles, baptisé le 28 juillet 1682.
Il fut parrain de la cloche de Peyrat La Marche, en 1691. (Inscription de cette cloche).

- VIGIER Claude, écuyer, seigneur de Chambouraud (Saint-Mathieu). Il épousa Diane Texier de Javerlhac.
Le 18 octobre 1645, étant veuve, elle fit une donation à son fils Jean.
De cette union naquirent au moins :
  1) Jean.
2) Charlotte, demoiselle de Chambouraud (Saint-Mathieu), qui épousa par contrat du 6 juin 1615, Gabriel de Lambertie, écuyer, seigneur de la Valouze, de la Borie, la Salomonie, et de Chambouraud. Il était fils de François, baron de Montbrun, et de Jeanne d'Abzac de La Douze. (André LECLER)

- VIGIER de SAINT-MATHIEU Anne.
Elle épousa vers 1640, Louis de Bermondet, seigneur de Cromières, fils de Daniel, baron d'Oradour et du Boucheron; et de Jehanne de Champlais. (Généalogie Bermondet).

- abbé Joseph NADAUD : Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges.
- Dr de LA PORTE : Les gens de qualité en Basse-Marche.
- Jean REYRAT : Confolens et ses habitants 1598-1700 - Registres de Saint-Barthélemy.
- Abbé André LECLER : Dictionnaire historique et géographique de la Haute-Vienne.
- Abbé André LECLER : Généalogie de la maison de Lambertie - 1895.
- Je remercie tout particulièrement Martin PINOT pour l'envoi de son dossier sur le Mas Marteau (Confolens).
retour vers le menu des mises à jourretour vers le sommaire