de Villemandy
blason de Louis de Villemandyblason de René de Villemandie

1) D'or à un chef componné d'argent et de sable.
( Louis de Villemandy, du lieu de Buzac (Bunzac) - Armorial d'Hozier
2) D'azur à un chevron d'or, accompagné en chef de trois étoiles d'argent et en pointe d'un coeur d'or enflammé de gueules.
(
René de Villemandie, médecin ) - Armorial d'Hozier

Je ne sais pas si la famille de Villemandy a possédé un blason avant que les commissaires de Charles d'Hozier n'en attribuent à deux personnes portant le nom de cette famille. Les voici donc représentés ci-dessus.


Dans Bruno Sépulchre : à l'article Anthieu (Bunzac), le 26 novembre 1643, contrat de vente, co-signé par Pierre de Villemandy, procureur, et par Ardouin (Andouin), du Fouilloux.
.... arpentage contenant le tout un journal 4 carreaux appartenant au sieur Villemandy La Croutelle (fin XVIIIème).
Le sieur de la Croutelle (branche possédant des terres sur la paroisse de Marillac le Franc), à qui a été consacrée une assiette en faience porant au manganèze l'inscription "de Villemandy 1788".
- Les Villemandy, fondateur de la maison d'Anthieu.

La famille de Villemandy, maîtresse séculaire des lieux (la Mesnière de Marillac le Franc), dont les multiples branches sont liées et issues des terres de Marillac, qu'il s'agissent :
- des Villemandy de la Croutelle, de la Vallade, de la Mesnière.
- les Villemandy du Maine-Charnier (La Rochefoucauld), et ceux d'Anthieu (Bunzac).

- au domaine de la Mesnière (ou des Mesnières), du XVème siècle, et à la famille de Villemandy, qui tient négoce "Porte de Marillac" à la Rochefoucauld.

- Jacob de Villemandy, compte ainsi 2 métairies sur son domaine. Il les concède pour le labourage effectué avec des boeufs de "tire" comme c'est l'usage au XVIIème.

- Nous ne cessons de trouver au XVIIème sur les terres de la Mesnière, les de Villemandy, marchands acquis à la RPR, qui auront à connaître les dragonnades.

- Tout au long du XVIIIème, on ne cesse de rencontrer les de Villemandy à la Mesnière, propriétaires terriens. Ils occupent à la Rochefoucauld des fonctions de docteur en médecine (blason d'Hozier), attaché au présidial, avocat... et de plus fournissent des maires à la cité marchande.

- au XIXème, il en va de même, et la Mesnière restera un de leurs fiefs campagnards.
- Status quo au XXème encore, jusqu'à ces dernières années où l'ensemble du domaine rural leur appartenait
( Voir étude sur la famille de Villemandy, par Yvon Pierron, in "La Rochefoucauld au péril de Calvin".

Le Maine Charnier (La Rochefoucauld).
Le XVIIème est marqué par la famille de Villemandy, fortement implanté sur la paroisse de Marillac. Négociant, apothicaires, homme de robe, à la Roche... Ces huguenots ont une important sphère d'influence.
Le bâtisseur du Maine Charnier semble être Abraham de Villemandy, attaché au présidial. L'on rencontre ensuite Pierre de Villemandy, sieur du Maine Charnier.


- Anne de Villemandy, fille de feu Philippe, et de René Dulignon, épousa le 20 février 1655 Isaac Odet, écuyer, seigneur du Fouilloux, les Houlières et les Ombrais. Le contrat de mariage fut passé dans la grande salle du château de La Rochefoucauld, en présence de François VI l'auteur des Maximes, d'Anne de Vivonne, sa femme, de deux de leurs enfants, et des principaux habitants de la ville et des environs. Tous ces témoins étaient bien entendu huguenots.

- Notes historiques sur Agris : Jane-Marcelle Delahaye.
- Armorial de Charles d'Hozier : Généralité de Limoges.

retour vers le menu des mises à jour