ANGOULÊME

Le blason d'ANGOULEME a évolué au fil du temps.
Voici tout d'abord le premier blason connu :
blason d'Angoulême à l'origine
D'azur semé de fleurs de lys d'or,à la porte de ville de deux tours d'argent brochant sur le tout.

Sous Philippe V le Long, le contre-scel du sceau aux contrats de 1317 représente ainsi les armes d'Angoulême :
blason d'Angoulême sous Philippe V le Long
d'azur semé de fleurs de lys d'or, à une porte de trois tours crénelées d'argent, brochant sur le tout.

Sous Charles VI, le scel aux contrats de 1381 portait :
blason d'Angoulême sous Charles VI
D'azur semé de fleurs de lys d'or, à la bande componnée d'argent et de gueules brochant sur le tout, pour brisure.

Ce blason représente en fait la branche d'Evreux, dans la personne de Philippe d'Evreux, comte d'Angoulême. La bande componnée d'argent et de gueules est une brisure sur les armes de France, qui indique ainsi une branche cadette par rapport à la famille régnante.

Le sceau de 1381 est entouré d'une porte à trois tours positionnées en haut, à gauche, et à droite de l'écu.


En 1452, sous le règne de Charles VII, le scel aux contrats apporte cette modification :
blason d'Angoulême sous Charles VII
D'azur semé de fleurs de lys d'or, à un lambel à trois pendants brochant sur le tout, le pendant du milieu aigu, pour brisure.

Ce blason date aussi du comte Jean, branche des Valois, alors comte d'Angoulême. Suivant le même principe que décrit pour le blason précédent, le lambel représente cette branche de Valois.

Sur le sceau de 1452, un ange aux ailes éployées tient l'écusson par le haut.


Au XVIème siècle, une nouvelle modification apparaît :
blason d'Angoulême au XVIème siècle
D'azur à une porte de ville d'argent de deux tours, maçonnée de sable, surmontée d'une fleur de lys d'or.
Ce blason se trouvait sculpté sur le bastion des remparts du Châtelet, le plus rapproché de la porte Chandos.

- En 1850, le maire P.J Normand de la Tranchade fait remplacer la fleur de lys, jugée sans doute trop royaliste, par une étoile à cinq pointes.
blason d'Angoulême sous Normand de la Tranchade
d'azur à une porte de ville d'argent de deux tours, maçonnée de sable, surmontée d'une étoile d'or.
En 1855, cependant, on rétablit la fleur de lys, sur la façade du lycée impérial, mais l'administration conserve l'étoile dans ses timbres, cachets, et en-têtes de lettres.

Aujourd'hui, une couronne est venue se rajouter au dessus de la fleur de lys, d'où cette nouvelle représentation :
blason actuel d'Angoulême

D'azur à une porte de ville d'argent de deux tours, maçonnée de sable, surmontée d'une fleur de lys d'or, elle même sommée d'une couronne d'or.

L'écu est sommé d'une couronne murale.
N'oublions pas non plus la devise d'Angoulême qui est :" Fortitudo Mea Civium Fides". "Ce qui fait ma force, c'est la fidélité de mes citoyens".
"Cette devise fut adoptée par les Angoumoisins du XIVème siècle, pour commémorer le souvenir de la liberté qu'ils recouvrèrent en 1372, en expulsant les Anglais des murs de la ville." (Eusèbe Castaigne).

Sources : Oscar Chabanais, "Angoulême, balcon du Sud-Ouest" et diverses représentations peintes sur des couvertures de revue ou de cartes postales.Vous trouverez aussi d'autres renseignements concernant Angoulême sur le site suivant : charente-limousin.com

retour au sommaireliste des communesvers la sortie du site