DESPREZ


Blason de la famille des PREZ
D'argent au chevron d'azur accompagné en chef de deux coquilles de gueules, et en pointe d'une coquille accostée d'un chabot du même.
(Source : blason dessiné à la main par un frère de Sainte-Marthe - années 1620)
(Jean-François TROUVÉ)

Cette famille DESPREZ était apparentée aux DESPREZ de Jaunay (Cherveux - Deux-Sèvres).
Elle posséda en Charente :
- la Frédière (Paizay-Naudouin) : de la fin du XVIème au début du XVIIIème siècle.

Filiation :
- DESPREZ Rolland, écuyer.
De son union avec Jacquette d'APPELVOISIN, naquirent :
  1) Louis, qui suit.
2) Sauvaget, qui fut nommé par son frère, son exécuteur testamentaire avec quelques autres personnes, le 14 mars 1461.
Il servit comme brigandinier du seigneur de Montreuil, au ban de 1467.

- DESPREZ Louis, seigneur de Jaunay, paroisse de Cherveux (Deux-Sèvres), et du Fonteniou du chef de sa femme.
Louis épousa Guillemette de SAINT-GELAIS, dame du grand hôtel de Saint-Gelais, fille de Jacques, seigneur du Grand Hôtel de Saint-Gelais, et d'Isabeau CHASTEIGNER.
Louis reçu un hommage le 3 septembre 1437. (Simon des COUSTURES)
Le 14 mars 1461, Louis fit son testament, et nomma pour ses exécuteurs testamentaires, Sauvaget, son frère, Guillemette de Saint-GELAIS, sa femme, etc. Dans cette pièce, il fit une donation à la chapelle de Sainte-Marie Madeleine de Jaunay.
De cette union naquirent :
  1) Guyon, qui suit.
2) peut-être un autre Guyon, auteur de la branche de la Frédière (Paizay-Naudouin - Charente).
3) Christophe, qui habitait la seigneurie de Saint-Maixent, et qui servit comme archer au ban de 1491.
4) Constantin, seigneur de Jaunay et du grand hôtel de Saint-Gelais.
Il épousa Marie de MARCONNAY. Celle dernière en était veuve en 1477.
De cette union naquit au moins une fille :
  a) Louise, qui épousa Nicolas THIBAULT, seigneur de la Carte.
5) des filles, dont les époux partagèrent le 2 décembre 1498, avec Christophe et Guyon, les successions de leur père et mère.
Entre autres :
Mathurine, qui épousa Jean GUICHARD, écuyer, sieur du Bariou.
Le 29 juillet 1508, Jean GUICHARD fit un arrentement des biens appartenant à Mathurine, sa femme, et à son beau-frère Guyon. Ces biens provenaient de la succession des parents de Mathurine. (Simon des COUSTURES)

- DESPREZ Guyon, écuyer, seigneur de Jaunay.
Il partagea avec son frère Christophe et les époux de ses sœurs, le 2 décembre 1498, les successions de ses père et mère.
Il épousa N. de SAINT-GELAIS, et en eut pour enfants :
  1) François, qui suit.
2) André.
3) Jean, écuyer, seigneur de la Jarrière.
Il épousa par contrat du 4 avril 1550, signé BENOIT, notaire à Hérisson, Antoinette de La COURT.

- DESPREZ François, écuyer, qui épousa Savinienne de VIGNEROT.
Le 14 décembre 1525, ils se firent une donation mutuelle, par acte reçu RAZEAU et GAIGNEAU, notaires à Boispouvreau.
De cette union naquit :

- DESPREZ Léon, écuyer, seigneur du Vivier.
Il épousa par contrat du 9 juillet 1556, reçu GORRY et BOUIER, notaires à Sainte-Hermine, Souveraine de VIGNEROT.
Par acte du 13 septembre 1556, reçu TEXIER et TANDREAU, notaires à Airvault, les époux se firent une donation mutuelle.
De cette union naquit :

- DESPREZ Pierre, écuyer, seigneur de la Glomière.
Par contrat, il épousa Marie des QUATINIÈRES.
De cette union naquirent :
  1) Jacques, qui suit.
2) François, écuyer, seigneur de la Glomière, demeurant paroisse de La Chapelle-Bertrand.
Il fut confirmé dans sa noblesse par sentence de M. BARENTIN, du 26 septembre 1667.

- DESPREZ Jacques, écuyer, seigneur de la Jarrière.
Il épousa par contrat du Ier juillet 1607, reçu FOURNY et VARANNE, notaires à Poitiers, Claude MAUBUÉ.
De cette union naquit :

- DESPREZ François, écuyer, seigneur de la Jarrière.
Par contrat du 23 octobre 1636, signé LANDRY, notaire à Loudun, il épousa Françoise de ROUZAY.
Il fut confirmé dans sa noblesse par sentence du 26 septembre 1667, signé BARENTIN.

DESPREZ, sieur de la Frédière, paroisse de Paizay-Naudouin. (Simon des COUSTURES) :
- DESPREZ Guyon.
Le 29 juillet 1508, il reçut un arrentement de Jean GUICHARD, son beau-frère, pour des biens appartenant à Mathurine, sa sœur, biens provenant de la succession de leurs père et mère.
Il épousa Françoise de VIRON.
De cette union naquirent :
  1) Mathieu, qui suit.
2) Robinette, qui épousa par contrat du 18 juillet 1535, Jacques PRÉVOST, écuyer, seigneur de Puybottier, fils de Guyot, écuyer, seigneur de Puybottier, et de Marguerite TIZON.
A l'occasion de son mariage, elle renonça à tous ses droits en faveur de Mathieu, son frère.
D'où descendance.

- DESPREZ Mathieu, qui épousa Guyonne de MÉRICOURT.
De cette union naquit :

- DESPREZ Christophe, qui épousa le 5 mars 1590, Charlotte GEOFFROY.
Ils eurent pour enfants, au moins :
  1) Marguerite, qualifiée de dame du Cluzeau (Saint-Maurice des Lions), par son mariage.
Elle épousa en premières noces par contrat du 16 avril 1627, (FOUCAULD, notaire royal à Saint-Fraigne), Charles Louis BARBARIN, écuyer, sieur du Cluzeau et du Ponteil, fils de Jean, sieur du Ponteil, et de Gasparde de MAGNAC.
Charles Louis BARBARIN décéda le 26 mai 1634 en sa maison du Cluzeau.
D'où descendance.
Marguerite épousa en secondes noces par contrat du 20 juillet 1636, (DUBOYS, notaire royal à Confolens), en la chapelle de Chez Fourot (Saint-Maurice des Lions), Jean du PIN, écuyer, seigneur des Fougères (Bussière-Boffy - Haute-Vienne), fils de Gilbert, sieur de la Courtaudie, et de Philippe COUVIDAT.
2) Philippe, qui suit.

- DESPREZ Philippe, écuyer, sieur de Frederois (Frédière - Paizay-Naudouin).
Il épousa le Ier novembre 1625, Marie RAYMOND.
De cette union naquit au moins :

- DESPREZ Jean, chevalier, seigneur de la Frédière (Paizay-Naudouin) et de Chéderez.
Il fut maintenu dans sa noblesse en 1666.
Jean épousa le 27 février 1653, à Angoulême, Louise de SESCAUD, (ou de CESCAUD), fille de Jean et d'Huberte de RAYMOND.
Le 12 décembre 1675, une Jacquette Marguerite SAUVESTRE de CLISSON, seconde épouse et veuve de René GEOFFROY, écuyer, seigneur des Bouchauds (Saint-Cybardeaux), fit une donation en faveur de Jean DESPREZ, de tous ses domaines et acquêts.
Le 26 juillet 1677, (Guillaume JEHEU, notaire royal à Angoulême), tant en son nom qu'en celui de sa femme, Jean produisit une quittance d'une somme de 2000 livres (sur une plus grande somme), à Joseph RAYMOND, chevalier, seigneur du Breuil de Dignac et à Jeanne de LESPINAY, sa femme (demeurant au château du Pouyaud, paroisse de Dignac)
De son union avec Louis de SESCAUD naquit :
  1) Marie, qui épousa Yrieix de CHOULLY, marquis de Permangle.
Le 20 avril 1694, comme chargée de procuration de son mari demeurant alors à Paris, rue et hôtel de Touranne (?), ainsi que de Louise de SESCAUD, veuve de son père, Marie signa la cession d'une créance de 4100 livres à Anne BIGOT, veuve de Noël DEXMIER. (Pierre AUDOUIN, notaire royal à Angoulême).
En 1706, le couple demeurait "en leur château de Frédière".
(A partir de 1710, Frédière était en fermage).

- Jean-François TROUVÉ : Apports généalogiques et héraldique sur la famille DESPREZ de Jaunay.
- Simon des COUSTURES : Nobiliaire de la Généralité de Limoges.
- Abbé Joseph NADAUD : Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges.

- BEAUCHET-FILLEAU : Dictionnaires des familles de l'ancien Poitou - Première édition.
- Bruno SÉPULCHRE : Article sur Frédière (Paizay-Naudouin), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Librairie Bruno SÉPULCHRE.
- Paul de FLEURY et Jules de La MARTINIÈRE : Inventaire sommaire des archives départementales antérieures à 1790.
- Gustave BABINET de RENCOGNE et Paul de FLEURY : Inventaire-Sommaire des Archives Départementales (de la Charente), antérieures à 1790.

- Pascal BAUDOUIN : Villefagnan et son canton - Article sur Frédière : http://villefagnan.wifeo.com/paizay-naudouin-maisons-nobles.php
- Chantal LAURENT : Généalogie sur Geneanet : https://gw.geneanet.org/chantallmc?lang=fr&pz=daniel&nz=baz&p=louis&n=desprez&oc=2

retour vers le sommaireRetour vers le menu de la lettre D