de LA FAYE

Famille noble et ancienne du Périgord.

Généalogie succinte (Henri JOUGLA de MORENAS : Grand Armorial de France).

blason de la famille de La Faye
D'or à deux fasces de gueules, et un lambel d'azur à 5 pendants posé en chef.
(Branche de Born).
(Henri JOUGLA de MORENAS : Grand Armorial de France)

Cette maison est connu de puis :
I) de LA FAYE Pierre, chevalier, vivant en 1105.
Il aurait laissé deux fils :
  1) Géraud, qui fut l'auteur des branches d'Hautefort et de Born. Cette branche s'éteignit à la fin du XIVème siècle.
2) Pierre, qui continue la descendance.

II) de LA FAYE Pierre, qui eut pour arrière petit-fils :

III) de LA FAYE Guillaume, chevalier, croisé en 1218.
Il eut pour descendant :

IV) de LA FAYE Arnaud.
Il épousa Marguerite de Céris, d'où : (Guillaume de TOURNEMIRE)

V) de LA FAYE Jourdain, damoiseau.
Il épousa en 1380, Thévenote de Sarrazin.
De cette union naquit :

VI) de LA FAYE Jean, seigneur de Menet.
Il épousa Marguerite du Authier.
De cette union naquirent :
  1) Jourdain, seigneur de Menet.
Il épousa Jeanne Laurent, d'où : (Guillaume de TOURNEMIRE)
  a) Jean, né en 1539, seigneur de Menet et du Couraud.
Il épousa Jeanne de Giraud, d'où : (Guillaume de TOURNEMIRE)
  a1) Jeanne, dame de Menet, qui épousa le 17 décembre 1530, François de Lambertie, seigneur de Menet (Montbron), de Perry et du Couraud (Les Salles-Lavauguyon - Haute-Vienne), fils de François, et de Marguerite de Maumont. (Guillaume de TOURNEMIRE)
2) Louis, qui suit.

VII) de LA FAYE Louis, damoiseau, seigneur de la Grellière.
Il épousa le 18 octobre 1503, Isabeau des Roberts.
De cette union naquirent :
  1) François, qui suit.
2) Raymond. (Alain de CARNÉ)
3) Antoinette, demoiselle de la Grelière.
Elle épousa Léonel de Carbonnières, fils d'Antoine, seigneur de Pelvezy, et de Jeanne de La Tour.

VIII) de LA FAYE François, né après 1503, seigneur de Saint-Privat et des Roberts.
Il épousa le 6 février 1516 Agnès de Lambertie, fille de François, baron de Montbrun, et de Marguerite de Maumont. (Alain de CARNÉ).
Il décéda après 1529, ayant eu pour enfants :
  1) Alain, qui fit la branche de Génis.
2) François, auteur de la branche d'Ambérac.

Branche de GÉNIS :
blason primitif de la famille La Faye
blason de la famille de La Faye
 
blason primitif de la famille La Faye, branche cadette
De gueules à la croix d'argent.
(Il semble que ce soit le blason primitif de cette famille).
(BEAUCHET-FILLEAU)
De gueules à une croix d'argent,
au chef bretessé de 4 pièces de même.
(Henri JOUGLA de MORENAS :
Grand Armorial de France)
 
De gueules à la croix d'argent, un lambel de 5 pendants en chef brochant.
(Dans les sceaux anciens,
le lambel forme une sorte de chef crénelé).
(BEAUCHET-FILLEAU)

IX) de LA FAYE Alain, écuyer, seigneur de Saint-Privat.
Il épousa en 1527 Marguerite Vigier.
Ils eurent pour enfants :
  1) Léonet, dont la descendance fut maintenue dans sa noblesse en 1667.
Cette branche s'est éteinte à la fin du XVIIème siècle.
2) Jean, qui suit.

X) de LA FAYE Jean, écuyer, seigneur de Génis.
Il eut pour enfants :

XI) de LA FAYE François, écuyer, seigneur de la Falessie.
Il fut maintenu dans sa noblesse en 1669.
En 1629, il épousa Léonore de Bar, et eurent pour enfants :
  1) Jean, qui continua le rameau des seigneurs de Génis, éteint au XVIIIème siècle.
2) François, qui suit.

XII) de LA FAYE François, écuyer.
Il eut pour petit-fils :

XIII) de LA FAYE Jean, écuyer, seigneur de la Rigardie.
Il épousa en 1753, Jeanne d'Alesme.
Ils n'eurent pas de postérité.

Branche d'AMBÉRAC :
blason de la famille La Faye
 
blason de la famille La Faye, branche cadette
De gueules à la croix ancrée d'argent.
(BEAUCHET-FILLEAU)
 
De gueules à la croix ancrée d'argent, surmontée d'un lambel à cinq pendants de même.
C'est ainsi que ces armes sont dessinées sur les preuves de noblesse
faites pour l'Ordre de Malte.
Elles étaient peintes sur la litre funéraire de l'église de Polignac (Charente-Maritime).

IX) de LA FAYE François, né après 1516, seigneur de Chardeuil et de Lage, et co-seigneur des Roberts.
Il épousa le 3 novembre 1556, à Ladignac (Haute-Vienne), Antoinette Aimeric du Chastain.
Il fut homme d'arme des ordonnances du roi de 1552 à 1555.
Il décéda en 1606. (Alain de CARNÉ).
Ils eurent pour enfants :
  1) François, qui suit.
2) Alain, qui fera la branche de la Martinie.

X) de LA FAYE François, né vers 1558.
Il épousa en 1583 Antoinette Vigier de Segonzac. (Pierre Damien RAINGUET).
De cette union naquirent :
  1) François, qui suit.
2) Raymond, qui fit son rameau, qui suivra.
3) Antoinette, qui épousa en 1608, Jean de La Tour. (Guillaume de TOURNEMIRE)

XI) de LA FAYE François, écuyer, seigneur de la Fayardie, du Fouilloux, puis d'Ambérac (enclave du Poitou et de l'Angoumois).
Il épousa en premières noces le 7 août 1612 (Sennel et Picaud, notaires à Rochefort), Jeanne Adhémar, fille de Jacques, et de Anne de Robinet. Par sa femme, il fut qualifié de seigneur de Rochefort. (Pierre Damien RAINGUET).
Ils eurent plusieurs enfants.
Plus tard, il épousa en secondes noces le 17 mai 1640 Madeleine Raymond, dame d'Ambérac, veuve de Pierre de Bonnevin, écuyer, seigneur de Motteplane, et fille de Gabriel, écuyer, seigneur d'Ambérac, et de Suzanne d'Alloue.
De cette seconde union naquit :

XII) de LA FAYE Jean, écuyer, seigneur d'Ambérac, Villebabou (Ambérac), Jussas, etc.
Il naquit le 14 juillet 1645.
Il fut maintenu dans sa noblesse par d'Aguesseau le 19 juillet 1667, et par Bégon le 14 mai 1699.
Il épousa en premières noces le 15 octobre 1676 Marie Marguerite de Lesmerie, fille de Jean, chevalier, seigneur de Luxé et d'Eschoisy; et de Catherine de Sauvestre de Clisson. Conjointement avec elle, il reçut le 15 avril 1677 une donation de Jacquette Marguerite Sauvestre de Clisson, veuve de René Geoffroy, chevalier, seigneur de Bouchaud.
Il demeurait en 1691 à Ambérac, et était possesseur d'une maison noble à Jussas (Charente-Maritime), de 60 livres de revenu.
Le 14 mai 16.., il fut maintenu dans sa noblesse, par Begon, intendant.
Il acheta probablement la terre de Polignac (Charente-Maritime), le 20 novembre 1701. (Théophile de BREMOND d'ARS).
Il épousa en secondes noces le 31 janvier 1684 Angélique Le Vayer, fille d'Etienne, chevalier, seigneur de Château-Garnier, Moyseau (Joussé - Vienne); et de Marie-Anne de Morienne. Elle décéda en 1716.
Cette même année, il afferma les seigneuries d'Ambérac et de Villebabou à Louis Bernard, marchand. (Daniel ARNAUD - Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente).
Il décéda à Ambérac le 12 novembre 1713, ayant eu pour enfants de sa seconde union :
  1) Etienne Jean, qui suit.
2) Louis, chevalier d'Ambérac. Il fit son testament en 1714 et décéda âgé de 25 ans, le 27 septembre 1719.
3) Marie Anne, qui épousa le 15 février 1719 (Demondion, notaire à Villognon), Charles Le Coq, écuyer, seigneur de Boisbaudran, demeurant en Saint-Fraigne.
4) Catherine, et sa soeur, en 1726, partagèrent avec leur frère dit Rochefort, qu'elles licitèrent en 1727 pour 20000 livres à Mme Le Coq.
En 1728, elle testa en faveur de sa soeur.
Elle décéda le 14 janvier 1737, sans alliance. (Théophile de BREMOND d'ARS).

XIII) de LA FAYE Etienne Jean, né vers 1692, écuyer, seigneur d'Ambérac, de Polignac, Jussas, Pommiers.
Il fut mousquetaire de la seconde compagnie de la garde du Roi.
Il partagea le 2 septembre 1726 avec ses frères et soeurs les biens de ses père et mère.
Il épousa le 4 août 1734 Magdeleine, alias Marguerite, du Vergier d'Enville (née vers 1706), fille de feu Lancelot Anselme, chevalier, seigneur de Barbe et de Saint-Ciers d'Abzac, et de Marie Madeleine de Chesnel d'Ecoyeux.
Le 5 décembre 1741, il acheta la terre du Boisset en Berson (en Blayais), du duc de Saint-Simon. (Théophile de BREMOND d'ARS).
Il fut parrain de la cloche de l'église de Polignac, bénite en 1738 par Joseph Deniau, curé de Polignac. la Marraine fut Marguerite Duvergier, sa femme.
Il testa le 26 janvier 1756, et décéda le Ier mai 1760, en son château de Polignac. Il fut inhumé dans l'église.(Pierre Damien RAINGUET).
La famille de LA FAYE fit prendre une litre funéraire sur les murs de l'église de Polignac, à leurs armes. (Pierre Damien RAINGUET).
Magdeleine décéda le 27 avril 1784, et fut inhumée dans l'église de Polignac. (Théophile de BREMOND d'ARS).
De son union étaient nés :
  1) Etienne, qui fut garde-marine, embarqué sur la Friponne. Il décéda noyé en 1756.
2) Louis François Ignace, baptisé le 3 juillet 1738, marquis de La Faye, seigneur de Polignac, Souillac, Chepniers (Charente-Maritime), etc.
Il demeurait à Polignac en 1786.
Il fut capitaine de vaisseau, chevalier de Saint-Louis, et vota à Saintes en 1789 dans l'ordre de la noblesse.
Il épousa le 7 avril 1790 Marie Adelaïde de Bellot de Pontat, fille de feu Pierre, chevalier de Saint-Louis, et de Jeanne de Saint-Cricq.
Il décéda à Bordeaux le 9 août 1790.
3) Etienne, qui suit.
4) Louis Charles, qui décéda jeune.
5) Bonaventure, baptisé le 15 février 1737.
Il épousa Marie Adélaïde Bellot.
Il décéda avant 1756. (Théophile de BREMOND d'ARS).
6) Marie Madeleine, née vers 1735.
Elle épousa à Polignac le 13 janvier 1761, Bernard de Bonnevin, chevalier, seigneur de Sousmoulins, Jussas, Pommiers et le Boisset, ancien capitaine au régiment de Rouergue, chevalier de Saint-Louis.
Il demeura au château de Sousmoulins, puis au Boisset en 1790. En 1789, il vota pour son fief de Sousmoulins.
Il émigra et mourut en Angleterre vers 1798.
De leur union naquirent 4 enfants : Marguerite, Catherine, Marie Magdeleine et Etienne Jean. (Théophile de BREMOND d'ARS).
7) Marie Madeleine, née en 1739.
Elle épousa par contrat du 6 juin 1763, et religieusement le 20 août, en l'église de Polignac, Charles de Callières, chevalier, seigneur de Clérac et de Coustolle, y demeurant, fils de Charles Raphaël et de Catherine de Bonnevin. Il décéda à Coustolle le 22 février 1802.
De leur union naquirent 3 enfants : Charles, Louis François Ignace et Raphaël.
Elle décéda à Bordeaux le 7 juillet 1807. (Théophile de BREMOND d'ARS).
8) Marie, qui décéda sans alliance le 9 février 1787.

XIV) de LA FAYE d'AMBÉRAC Etienne, né le 30 avril 1741, seigneur de Polignac.
Il fut enseigne, puis capitaine de vaisseau et chevalier de Saint-Louis, et demeurait en 1786 à Boisrousseau (Revignac).
Il épousa en premières noces le 26 septembre 1774, Julie Elisabeth de Malbec, fille de François, seigneur de Douzac, et de Marie Olive Legaigneur d'Argils.
En secondes noces, il épousa le 10 octobre 1787 Marie de Tauzia de Montbrun.
En 1789, il vota pour son fief de Polignac, demeurant alors à Bordeaux pendant et après la Révolution. Il se disait alors marquis de La Faye de Polignac.
Il décéda sans doute à Bordeaux le 25 janvier 1816.
En 1811, il vendit le domaine de Polignac. (Théophile de BREMOND d'ARS).
Il eut pour enfants de sa seconde union :
  1) Madeleine Jeanne, dite Adeline en famille, née le 24 avril 1789, baptisée à Chevanceaux. (Théophile de BREMOND d'ARS).
Elle décéda sans alliance à Bordeaux le 17 mai 1860.
2) Henri, né le Ier octobre 1790. Il décéda jeune.
3) Jeanne Marie Alexandrine, née le 14 novembre 1793.
4) Marguerite Rosalie Coralie, née en 1797. Elle décéda également sans alliance à Bordeaux, le 24 décembre 1879.

Rameau de Raymond de LA FAYE :
XI) de LA FAYE Raymond, écuyer, seigneur de la Mothe de Chadeuil, de Lage.
Il épousa le 14 juillet 1628, Marie de Raymond, fille de Poncet et d'Antoinette de Conan. (Michel GERRER).
Il décéda vers 1662.
De cette union naquit :

XII) de LA FAYE Hilaire.
Il épousa le 18 septembre 1661, au château de Brugère, Françoise de La Roumagère, fille de Jean et de Françoise Choumette. (Michel GERRER).
Ils eurent pour enfant :
  1) Jeanne, qui épousa le 21 avril 1679, François de LA FAYE, fils de François, seigneur de la Martinie, et de Jeanne du Bois de La Grèze.
Elle décéda en 1730. (GENEALL).

Branche de la MARTINIE (Segonzac - Dordogne) :
X) de LA FAYE Alain, né vers 1556, écuyer, seigneur de la Martinie, de Leymarie, de Verneuil, de Lespinat, co-seigneur de Segonzac et de Chardeuil.
Il épousa le 24 avril 1582, Jeanne Vigier de Segonzac, fille d'Hélie et d'Isabeau de Chabans. (Alain de CARNÉ).
Il décéda le 20 mai 1629, ayant eu pour enfants :
  1) Pierre, qui suit.
2) Poncet, qui fera un rameau.
3) Louise, née vers 1600.
Elle épousa le 25 mai 1617, Jean Pierre Reynier, seigneur de Glane, fils de Jean et de Barbe de Saint-Fief.
Elle décéda après 1666. (Alain de CARNÉ).
4) Gabriel, écuyer, seigneur de Lascoux (Chéronnac - Haute-Vienne).
Il épousa Suzanne de La Chaumette, fille de Jean, seigneur de Limon, et de Marthe de Pressac. Etant veuve, elle se fixa à Soumagnac (Saint-Auvent - Haute-Vienne), où elle fut maintenue dans sa noblesse par Barentin le 6 février 1667, ainsi que ses enfants, qui étaient :
  1) Marc Comte qui épousa Françoise Thibault, et en eut une fille :
  a) Esther, née à Rochechouart, le 7 septembre 1670.
2) Jean.
3) Marie, née à Rochechouart en novembre 1639.
4) Françoise.
5) Louise, née à Rochechouart en mai 1645.

XI) de LA FAYE Pierre, né vers 1583, écuyer, seigneur de la Martinie.
Il épousa le 13 février 1611, à La Coquille (Dordogne), Isabeau de Lambertie, fille de François, baron de Montbrun, et de Jeanne d'Abzac de La Douze.
Il décéda vers 1643. (Alain de CARNÉ).
Ils eurent pour enfant :
De son union avec Isabeau, naquit :
  1) François, qui suit.
2) Marguerite, qui épousa le 22 février 1654 Jean de Lambertie, chevalier, seigneur de Menet et du Couraud.

XII) de LA FAYE François, né en 1626 à Segonzac (Dordogne), seigneur de la Martinie.
Il épousa le 30 avril 1659, à Eyrenville (Dordogne), Jeanne du Bois de La Grèze, fille de Claude, seigneur de la Grèze, et de Gabrielle de Grimouard. (Alain de CARNÉ).
Il décéda le 2 août 1684, ayant eu pour enfant :
  1) Foy, née après 1659.
Elle épousa le 12 septembre 1677 à Segonzac (Dordogne), Guion de Siorac, seigneur de la Guionie, fils de Pierre, et de Marie Reynier de Glane.
Elle décéda le 20 octobre 1737 à Lempzours (Dordogne). (Alain de CARNÉ).
2) Françoise, née vers 1675.
Elle épousa le 25 janvier 1703, au château de la Martinie, Etienne de Foucaud de Pontbriand, seigneur de Lescoux;, fils de Gaston, seigneur de la Garaudie, et de Françoise de Durfort.(Guillaume de TOURNEMIRE).
3) François, qui suit.

XIII) de LA FAYE François, né le 14 juin 1660.
Il épousa le 21 avril 1679, Jeanne de LA FAYE, fille d'Hilaire et de Françoise de La Roumagère. (Michel GERRER).
Il décéda en 1737.
De cette union naquit :

XIV) de LA FAYE Etienne, né le 15 février 1704.
Il épousa le Ier octobre 1737 Anne de Foucaud, fille de Jean, seigneur de Laubanie, et de Catherine de Fayolle. (Michel GERRER).
De cette union naquit :
  1) Henry, qui suit.
2) René, qui épousa le 28 juin 1783, Elisabeth de Brulz. (Guillaume de TOURNEMIRE).
De cette union naquit :
  a) François Marie Jean Delphin, qui épousa par contrat du 10 mars 1813 (Buan, notaire à Bordeaux), Cécile de Vassal, fille de Marc Léonard Antoine, baron de Cadillac, et de Marie Thérèse Adélaïde Félicité Pellet.
Il décéda le 3 février 1818, au château de Lyde (Baurech - Gironde). (Guillaume de TOURNEMIRE).
Ils eurent pour enfants :
  a1) René Louis, né le 26 septembre 1815 au château de Lyde. (Guillaume de TOURNEMIRE).
a2) Elisabeth. (Guillaume de TOURNEMIRE).

XV) de LA FAYE Henry, né le 25 mars 1740 à la Brugère.
Il épousa le 26 novembre 1765, à la Chapelle-Faucher (Dordogne), Dorothée Joumard de Chabans, fille d'Isaac et de Dorothée de Marsanges de Vaury. (Michel GERRER).
Ils eurent pour enfant :
  1) Joseph, qui suit.
2) Marie, née en 1768.
Elle épousa Pierre de Cremoux, fils de Jean Baptiste, seigneur de Borie-Petit, et d'Anne Marie Jeanne de Labroüe de Vareilles.
Elle décéda en 1859. (Michel GERRER).)

XVI) de LA FAYE de LA MARTINIE Joseph, né le 12 mars 1767.
Il épousa le 22 novembre 1787, Marie Anne Joumard de Chabans, fille de Jean Alexandre, marquis de Chabans, et de Marie de Losse.
Il décéda le 3 juin 1848, ayant eu pour enfants : (Michel GERRER).(Guillaume de TOURNEMIRE).
  1) Armand, qui suit.
2) Rose Elisabeth, née le 11 décembre 1788, à la Martinie.
Elle épousa le 17 septembre 1810, Emmanuel de Puch de Montbreton, fils de Louis Alexandre, et de Françoise Claire de Malet-Roquefort. (Michel GERRER).

XVII) de LA FAYE Alexandre Jean Armand, né vers 1771, marquis de la Faye.
Il fut garde du corps du 15 juin 1814 au 12 octobre 1815, puis sous-lieutenant aux grenadiers royaux.
Il épousa à Poitiers le 21 mai 1821, Laure de Mauvise, fille de René, seigneur du Peux, et de Marie Françoise Adélaïde Gay des Fontenelles.
Il décéda à Périgueux le 14 février 1866, ayant eu pour enfants :
  1) René Jules, marquis de La Faye, dernier de sa maison, né à Poitiers le 31 mai 1822.
Il décéda sans alliance à Périgueux, le 6 août 1897.
2) Anne Marie Elise, née à Poitiers le Ier novembre 1828.
Elle épousa à Périgueux le 26 janvier 1846, Joseph Nicolas Gustave, comte de Mirandol, fils de Raymond de Mirandol, et de Marie Camille du Buc de Marcussy.

Rameau de Poncet de LA FAYE :
XI) de LA FAYE Poncet, né vers 1585, seigneur de Puytier et du Maine.
Il épousa le 4 novembre 1624, Isabeau de Solminihac.
Il décéda après 1654, et eut pour enfant : (Alain de CARNÉ).

XII) de LA FAYE François, né après 1624, seigneur du Maine et de Creyssac.
Il fut viguier de Siorac.
Il épousa le 11 juin 1655, Marie de Chabans.
Il décéda après 1684, ayant eu pour enfant : (Alain de CARNÉ).

XIII) de LA FAYE François, né en 1660, seigneur de la Renaudie et de Creyssac.
Il fut co-viguier de Siorac.
Il épousa le 28 avril 1693, Antoinette de Monteil.
Il décéda en 1744. (Alain de CARNÉ).
Il eut pour enfant :
  1) Marguerite, née après 1693.
Elle épousa le 30 août 1728, Joseph d'Artensec. (Alain de CARNÉ).

Branches non raccordées à la généalogie :

Branche de CHAMPLAURIER (MOUZON) :
I) de LA FAYE N., écuyer, seigneur de Champlaurier.
Il habitait la paroisse de Mouzon, en Angoumois.
Il dû avoir entre autres enfants :
  1) Anne, née en 1674.
Elle épousa le 30 juillet 1731 à Lésignac-Durand, Jean Michaud, sieur de Sabensac.
Elle décéda le 19 décembre 1739 à Lésignac-Durand.
(Jean-Louis BOURGOIN).
2) François
, qui suit.

II) de LA FAYE François, né en 1676, sieur de Champlaurier.
Il épousa Madeleine de Gorces, fille d'Antoine, sieur du Mas et du Reclou (Mazerolles), et de Jeanne Laisné.
Il décéda le 25 août 1711 à Mouzon, et fut inhumé le 26 dans l'église de Mouzon. (Jean-Louis BOURGOIN).
De cette union naquirent :
  1) Claude, qui suit.
2) Françoise, née le 16 octobre 1705 à Champlaurier. Elle fut baptisée Le 17 et eut pour parrain Antoine de Gorces, sieur du Mas et du Reclou. (Jean-Louis BOURGOIN).
3) Jean, né le 28 juillet 1707 à Champlaurier, et baptisé le Ier août. Témoin au baptême : Jeanne Laisné et François de LA FAYE.
Il décéda le 20 octobre 1707 à Champlaurier. (Jean-Louis BOURGOIN).
4) Antoine, né et baptisé le 7 septembre 1708 à Champlaurier (Mouzon), seigneur de l'Allée. Il eut pour parrain Antoine de Gorces.
Il épousa le 30 janvier 1741 Marguerite Gaubert, veuve de Charles Garnier, écuyer, seigneur des Prèzes. (Jean-Louis BOURGOIN).

III) de LA FAYE Claude, né le 29 août 1704 à Champlaurier, écuyer, seigneur de Champlaurier.
Il fut baptisé le Ier septembre à Mouzon.
Il épousa à Rancogne le 17 novembre 1728, Marie d'Abzac de Tuffas, fille d'Hélie François, seigneur de Tuffas, et de Marie Rossignol.
Il décéda le 14 mars 1763 à Mouzon.
De cette union naquirent, au moins :
  1) François, qui suit.
2) Antoine, qui épousa le 5 juillet 1762 à Mouzon, Anne de Ribier, fille de Pierre, sieur de Châteauneuf, et de Marie de Champelon.
Il décéda avant le 29 février 1776, ayant eu pour enfant :
  a) Anne, née le 6 avril 1763 à Mouzon.
Elle décéda le 29 février 1776, paroisse Saint-Sébastien de Chabanais. (Jean-Louis BOURGOIN).
3) Catherine, née le 18 décembre 1732 à Mouzon. (Jean-Louis BOURGOIN).
4) Françoise, née en 1734 à Mouzon.
Elle épousa le 2 juin 1755 à Cherves-Châtelars, François Veyret, sieur des Garneries, fils de François et d'Anne Pasquet.
Elle décéda le 24 avril 1785 à Chez Veyret (Cherves-Châtelars). (Jean-Louis BOURGOIN).
5) Jacques, né en 1735 à Mouzon.
Il décéda le 22 avril 1736 à Mouzon. (Jean-Louis BOURGOIN).
6) Antoine, écuyer, seigneur de la Forêt, et de Champlaurier, né en 1636 à Mouzon.
Il épousa le 10 janvier 1757, à Augignac en Périgord, par contrat du 30 novembre 1756, Marie Sibille de Verneuil, fille de Jean Ignace, seigneur d'Hauterive, fille de Jean Ignace et de Marguerite Marcillaud.
Il décéda le 26 mars 1764 à Roussines.
Il avait eu pour enfant :
  a) François, qui épousa par contrat du 21 octobre 1784 à Saint-Mary, et religieusement le 16 novembre 1784, à La Rochette, Marguerite Bordet, fille d'Alexandre et de Louise Fureau. (Boussard, notaire à Saint-Mary). (Jean-Louis BOURGOIN).
Il décéda avant le 29 septembre 1813, ayant eu pour enfants :
  a1) Anne, qui épousa le 26 octobre 1815, à La Rochette, François Lhériaud, fils de Pierre et de Françoise Perroy. (Jean-Louis BOURGOIN).
a2) Louise, née en 1787.
Elle épousa le 29 septembre 1813 à La Rochette, Clément Buerne, fils de Pierre et de Marie Massonnet. (Jean-Louis BOURGOIN).
b) Marguerite, née le 5 mai 1758 à Mouzon.
Elle épousa le 12 juin 1772 à La Rochette, Pierre Fureau, sieur de Fontenelle, fils de Pierre et de Magdeleine Frotier-Tizon. (Archives de la Charente E 803).
7) Marguerite, née le 12 août 1736 à Mouzon. (Jean-Louis BOURGOIN).
8) François, né le 19 janvier 1738 à Champlaurier. (Jean-Louis BOURGOIN).
9) Anne, née le 19 mars 1739 à Champlaurier. (Jean-Louis BOURGOIN).
10) Charles, né le 14 juillet 1742 à Mouzon. (Jean-Louis BOURGOIN).

IV) de LA FAYE François, né en 1729 à Mouzon, écuyer, seigneur de Champlaurier.
Il épousa le 2 juillet 1763 à Lésignac-Durand, Anne du Rousseau, fille de Martial, écuyer, sieur de Lésignac, et de Marie Pasquet. (Jean-Louis BOURGOIN).
En 1765, ils étaient dits demeurant au logis de Champlaurier. En 1785, il fit faire un procès-verbal du fief et du domaine de Champlorier. (Jean-Paul GAILLARD et Bruno SÉPULCHRE - Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente).
Il décéda vers 1775.
Il a dû avoir pour enfants :
  1) François, qui suit.
2) N., qui épousa vers 1790, Gabriel Guyot, écuyer, seigneur du Petit Champ et de Champlaurier.

V) de LA FAYE François, écuyer, seigneur de Champlaurier.
Il épousa Marie Louise Aimée de Goulard, fille de Charles Aimé, écuyer, seigneur de la Bourie, et de Louise d'Aitz de Mesmy.
Il décéda vers 1786, et ses biens furent saisis.
De son union avec Marie Louise naquirent :
  1) Suzanne, née le 17 novembre 1772 à Sabensac (Lésignac-Durand), et baptisée le 18. Elle eut pour parrain François de LA FAYE, seigneur de Champlaurier, et pour marraine Marie Louise Aimée Goulard.
Elle épousa le 23 mars 1795 à Lésignac-Durand, Jean Dauphin, fils de Jacques et d'Anne Elisabeth de Chevreuse.
Elle décéda le 7 juillet 1810 au Breuil (Cherves-Châtelars). (Jean-Louis BOURGOIN).
2) Antoine, jumeau de Suzanne (?), né le 17 novembre 1772 à Sabensac, et baptisé le lendemain. (Jean-Louis BOURGOIN).
3) Marie, née le 21 septembre 1774 à Lésignac-Durand.
Elle épousa le 15 janvier 1787 à Lésignac-Durand, Gabriel Guiot, écuyer, seigneur du Petit-Champ et de Champlaurier, fils de Jean et de Marie Derassat. (Jean-Louis BOURGOIN).
4) François, qui épousa le 28 novembre 1787 à Lésignac-Durand, Françoise David, fille de Pierre et de Suzanne du Rousseau. (Jean-Louis BOURGOIN).
5) Françoise, née le 21 septembre 1774 à l'Allée (Lésignac-Durand), et baptisée le 21. (Jean-Louis BOURGOIN).
6) François, né le 26 août 1779 à Mouzon. (Jean-Louis BOURGOIN).

Branche de LUGÉRAT (Montignac-Charente) :
I) de LA FAYE Jean, sieur de Villesion (Nanclars), de Nanclars, et de Lugérat.
La famille de LA FAYE était sieur de Nanclars et Villesion depuis 1400 environ.
Il épousa Jeanne de La Tour.
Après le décès de son mari, celle-ci rendit un dénombrement du fief de Lugérat, le 26 juin 1481, à l'évêque Robert de Luxembourg. (Jacques BAUDET).
De cette union naquit au moins :

II) de LA FAYE Aymon, sieur de Nanclars et de Lugérat.
Un acte de saisie féodale pour le fief de Lugérat, fut initié le 11 juillet 1509, par l'évêque d'Angoulême, Antoine d'Estaing, contre Aymon, pour ne pas avoir fait hommage de sa terre. (Cet hommage consistait en 2 éperons dorés pour l'évêque d'Angoulême, à muance de seigneur et de vassal, ainsi qu'en 10 sous pour le baron de Montignac).
(Jacques BAUDET).
Il épousa Jeanne Vigier, et en eut au moins :

III) de LA FAYE François, sieur de Nanclars et de Lugérat.
Depuis la succession de son père, en 1639, il jouissait de la possession du fief de Lugérat.
Il épousa Marguerite Taillefer.
Après le décès de son mari, elle fit un aveu et hommage à l'évêque d'Angoulême, Philibert Babou de La Bourdaisière, le 23 juin 1556, pour elle et ses 5 enfants, du fief de Lugérat.
Il décéda en 1555, ayant eu pour enfants : (Jacques BAUDET).
  1) Jean, qui ayant quitté sa tutelle, en 1560, rendit hommage pour Lugérat, à l'évêque d'Angoulême, au nom de sa mère. (Jacques BAUDET).
2) Bertrand, qui hérita peut-être de la terre de Saint-Fort, au décès de son père, à moins que ce ne soit son frère Jean. (Jacques BAUDET).
3) Guillemette (alias Guillemine), qui épousa le 21 septembre 1552, Jacques Flament, seigneur de Mailloux, fils de François et de Romaine de Mosnac.
Le partage de la succession de son père lui accorda les terres de Lugérat et de Verdillanche, qu'elle transmit à son mari. (Jacques BAUDET).
4) Marie, qui épousa Jean de Barbezières, seigneur de Boisauroux et de Montigné, veuf en premières noces de Jeanne de Maubert (Naubet ?), fils d'Hercule, seigneur de Montigné, et de Guillemine Jay. (Bernard BORDIER et Christian RIMBAUD).
5) Magdeleine,

Il existe une autre famille de LA FAYE, peut-être originaire de la commune de La Faye, et qui se développa sur la commune de Loubigné (Deux-Sèvres), et dans la département de la Vienne.

- BEAUCHET-FILLEAU : Dictionnaires des familles de l'ancien Poitou (Cette généalogie a été extraite des travaux de MM. P Buet et A. de Saint-Saud, intitulé 'Généalogie de la maison de LA FAYE en Périgord - paru en 1900 à Bergerac).
- Henri JOUGLA de MORENAS : Grand Armorial de France.
- Daniel ARNAUD : Article sur Villebabou (Ambérac), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Editions Bruno Sépulchre.
- Jean-Paul GAILLARD et Bruno SÉPULCHRE : Article sur Champlaurier (Mouzon), dans Châteaux, logis et demeures anciennes de la Charente - Editions Bruno Sépulchre.
- Bernard BORDIER et Christian RIMBAUD : Généalogie de la famille de BARBEZIERES, publiée dans le bulletin de l'Association Généalogique de la Charente "La recherche généalogique en Charente".
- Jacques BAUDET : Le château de Lugérat, du XIIème siècle à nos jours.
- Pierre Damien RAINGUET : Etudes historiques, littéraires et scientifiques sur l'arrondissement de Jonzac.
- Théophile de BREMOND d'ARS : Généalogie de LA FAYE d'AMBERAC, extraits des généalogies saintongeaises de Charles VIGEN.
- Alain de CARNÉ : http://gw.geneanet.org/adecarne?lang=fr;p=alain;n=de+la+faye
- Michel GERRER : http://gw.geneanet.org/tvagerrer?lang=fr;p=alain+sgr.de.la.martinie;n=de+la+faye
- GENEALL : http://geneall.net/fr/name/282393/pierre-de-la-faye-seigneur-de-la-martinie/
- Guillaume de TOURNEMIRE : http://gw.geneanet.org/pierfit?lang=fr;m=N;v=de+la+faye
- Jean-Louis BOURGOIN : http://gw.geneanet.org/5jlb?lang=es;pz=jean+louis;nz=bourgoin;ocz=0;p=francoise;n=de+la+faye;oc=2
retour vers le sommaireRetour vers le menu de la lettre L